Objet social

L’association « Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin » a pour but de permettre une meilleure connaissance et appropriation (sociale, économique et culturelle) des territoires du Limousin au sein de la Nouvelle­ Aquitaine au travers des musiques traditionnelles et des cultures qui y sont liées. Elle permet aux artistes, aux habitant.e.s, aux acteur.trice.s du monde associatif et institutionnel de mieux connaître leur territoire par le fil rouge des musiques traditionnelles qui traduisent l’existence de valeurs communes et donnent du sens à une culture en marche. L’association entend ainsi contribuer à la découverte du patrimoine vivant du Limousin ainsi qu’au développement des échanges entre les habitant.e.s, les associations et les acteur.trice.s professionnel.le.s investi.e.s dans le développement et la promotion de leur territoire.

Les activités de l’association visent à mettre en œuvre les droits culturels tels qu’ils sont définis par plusieurs textes internationaux : observation générale n°21 (ONU, Comité des droits économiques, sociaux et culturels), Déclaration de Fribourg (2007), Convention de Faro (2005). Le CRMTL inscrit ainsi son action dans le respect des droits de l’homme et dans le développement durable. L’association prend place dans le champ de l’économie sociale et solidaire, elle cherche à assumer la responsabilité des impacts de ses décisions et activités par une démarche de Responsabilité Sociétale des Organisations, telle qu’elle est définie dans la norme ISO 26000. L’association s’interdit toute propagande politique ou religieuse.

Pour tendre vers ces objectifs, l’association propose des activités qui sont réalisées dans cinq champs d’actions distincts :

  • La valorisation/création/mise en réseau a pour objectif de donner du sens aux objets, de stimuler la mémoire collective, de mettre en valeur et d’utiliser un patrimoine culturel au travers des publications, des créations et des actions de mise en réseau. La publication se traduit par la mise à disposition, de manière qualitative, des sources musicales auprès de musicien.ne.s, de chercheurs.cheuses, de danseur.seuse. s et de toute personne ou communauté en recherche d’informations sur le sujet.
  • L’accompagnement technique et artistique qui se traduit par :
    • des prestations administratives (gestion sociale liée à l’embauche des artistes, montage de dossiers de financements, accompagnement juridique…).
    • une activité « Résidence d’artistes » caractérisée par l’aide au développement de projets artistiques, l’échange de services avec les partenaires culturel.le.s et l’hébergement d’artistes.
  • L’éducation artistique et culturelle, l’initiation et la formation aux musiques traditionnelles par l’organisation d’ateliers, de conférences thématiques et la proposition d’un catalogue de formations.
  • La co-organisation événementielle, c’est-à-dire :
    • l’accompagnement des organisateur.trice.s d’événements culturels qui mobilisent la musique traditionnelle pour valoriser le patrimoine local ;
    • l’animation culturelle qui se manifeste par la co-organisation et/ou la co-production d’événements culturels dans les territoires du Limousin au sein de la Région Nouvelle-Aquitaine ou dans des projets communaux, intercommunaux, interdépartementaux, interrégionaux, nationaux ou internationaux. Cette action a pour but de répondre de manière opérationnelle aux demandes des personnes, des groupes ou des communautés souhaitant organiser une manifestation culturelle (festivals, balades, concerts, ateliers, stages, etc.) dans leur territoire autour des musiques traditionnelles.
  • Un Centre Ressources qui :
    • recense les groupes de musicien.ne.s amateur.e.s et professionnel.le.s ;
    • produit des articles thématiques spécialisés sur le sujet ;
    • collecte, conserve, traite, analyse et met à disposition des archives sonores et toutes ressources documentaires et patrimoniales utiles pour que celles-ci soient rendues accessibles publiquement ;
    • participe à tous les réseaux et regroupements destinés à assurer la mise à disposition de ces archives sonores;
    • conseille les animateurs.trice.s des associations et des collectivités souhaitant mettre en valeur les musiques traditionnelles existant sur leur territoire ;
    • informe l’ensemble des personnes intéressées des manifestations à venir par un agenda culturel autour de la musique traditionnelle.

Plus généralement, elle acquiert ou développe tous les moyens visant à lui faciliter de près ou de loin l’accomplissement des buts qu’elle s’est fixés, dans la limite des droits que lui accordent les dispositions des lois et décrets la régissant.


Statuts

Pour télécharger les statuts du CRMTL, cliquer ici.


Cahier des charges des Centres Régionaux de Musiques Traditionnelles

Pour télécharger le cahier des charges des Centres de Musiques Traditionnelles, cliquer ici.


[table id=58 /]